CORTEX

(2011-2020)



Quels sont les effets de la propagande sur notre cerveau?



Le projet Cortex s'inspire d'une étude neuropsychologique publiée en 2006.


En 2001, VZ, une femme au foyer en Italie souffre d'une grave dégénérescence cérébrale. Même si incapable de reconnaître tous ses proches, elle peut pourtant reconnaître l'image d'une personne. Pas son mari ni ses enfants, mais quelqu'un qu'elle n'a jamais rencontré dans sa vie: Silvio Berlusconi, ancien Premier ministre italien. Cas unique dans l'histoire de la neuropsychologie, cette pathologie a permis de comprendre que notre cerveau, lorsqu'il est bombardé par les mêmes images, les "range" dans une région plus profonde de notre conscience.


Cet étude démontre que la propagande modifie physiquement notre cerveau.

Le projet Cortex, en superposant de nombreuses photographies recueillies sur internet des dirigeants de notre planète, propose une vision artistique de l'image subliminale crée par notre cerveau après avoir été bombardé par les images d'une même personne.